Séjour de ski février du 8 au 11 février 2021

tag: 
Ski de randonnée

Initialement prévu dans le Queyras en demi-pension dans un gîte, le séjour est remis en cause par la fermeture de la restauration des hébergements collectifs.

Fort heureusement l’un d’entre nous nous propose une solution d’hébergement à Arâches, en Haute Savoie.

La semaine est annoncée moins ensoleillée qu’au sud, mais nous ne boudons surtout pas cette opportunité.

Nous partons donc à quatre Patricia, Julie, Jean-Claude et moi-même avec un programme de courses adaptées à ce nouveau terrain et à un éventuel mauvais temps, car la météo s’annonce incertaine.

Premier jour lundi 8 Pointe d’Areu depuis Romme

Contrairement aux prévisions antérieures, la météo indique désormais que la plus belle journée sera lundi.

Au lieu de partir comme prévu du chalet, nous décidons de profiter de cette opportunité pour aller vers la pointe d’Areu depuis Romme.

L’itinéraire est long, mais toute une partie de l’épaule est située face au Mt Blanc. Nous profiterons donc des points de vue avant de partir dans un cirque permettant de gagner une épaule menant à la pointe d’Areu.

Comme il a fallu décharger les voitures au chalet puis repartir, le temps nous manque pour terminer.

Mais nous nous sommes emplis les yeux de paysages sauvages et du Mont Blanc.

Le soir, ce sont nos estomacs qui se remplissent d’une copieuse raclette.

Mardi 9 Tète de Bossetan depuis les Allamands

Nous profitons d’une fenêtre d’éclaircie avant le mauvais temps prévu désormais mercredi pour partir à la Tête de Bossetan, au-dessus de Samoens.

C’est une longue épaule débonnaire, qui s’avère de plus en plus ventée au fur et à mesure de la progression. A la fin nous tenons à peine debout et décidons de ne pas faire les 100 derniers mètres sur une neige vitrifiée.

Redescendus de la crête finale, une vingtaine de cm de neige fraîche et des pentes idéales nous permettent de tracer chacun nos courbes et d’effectuer une agréable descente.

C’est une bien belle deuxième journée qui s’achève par la tartiflette préparée par Julie.

Mercredi 10 Tète de Cupoire depuis le chalet

Le mauvais temps annoncé est bien là. Toutes les météos convergent et nos regards vers l’extérieur confirment les prévisions. Il fait mauvais. La limite pluie neige oscille autour du chalet.

Nous sortons dans l’objectif de prendre l’air. Du chalet, nous sommes guidés par Jean-Claude qui s’efforce avec son cousin de maintenir un passage dans la forêt qui gagne sur les anciens alpages.

Suivant des cheminements et des trouées, nous gagnons le sommet des pistes de Morillon et de Samoens, puis la tête de Cupoire.

La descente dans une bonne poudreuse nous fait bien apprécier le retour. La journée se termine avec les quenelles préparées par Patricia.

Jeudi 11 Tète des Lindars depuis Flaine

C’est le dernier jour et il faut tous être rentrés à la maison pour 18h. Lever à 6h pour constater que le bout de la maison est dans les nuages. La météo annonce bien quelques éclaircies, mais il n’est pas précisé combien. Les affaires et le chalet rangés nous partons pour Flaine où il sera bien possible de suivre quelques remontées mécaniques pour prendre l’air sans se trop perdre….

Et là, surprise, vers 1600m, le ciel bleu apparaît, plus un nuage. Oouaah ! Quelle chance.

Nous avions prévu la tête des Lindars, le choix est excellent, car toute une partie de la montée s’effectue avec un point de vue unique sur toute la chaîne du Mt Blanc. De l’aiguille du Tour à celle de Bionnassay, tous les sommets célèbres s’offrent à nos yeux, Le Buet, l’aiguille d’Argentière, la Verte, le Tacul, le Maudit, la face nord du Mt Blanc, le Goûter, Bionnassay, les dômes de Miage, bref tout y est.

Comme il a neigé la veille, la descente est d’anthologie. Dans des hors pistes sans trace, nous redescendons sur Flaine.



Retour au chalet, chargement de la voiture. Nous arrivons dans le nord Isère avec une demi-heure d’avance sur le timing.

Un grand merci à Jean-Claude et à son cousin Denis pour avoir sauvé la semaine. A toutes et à tous pour leurs participations à ces quatre jours de ski.