Chapeau de Napoléon - Dimanche 17/12/2017

Version imprimableVersion imprimable
tag: 
Ski de randonnée

Good Evening !

Hier avec la Rider Team du Club, on n'a pas eu besoin d'aller chercher les méga spots de poudre à Val d'Ise, Serre-Cheu, Courch, Val Tho, Pralo, Cham, Les 2 A, L'Alpe d'Hu ou je ne sais encore ou, il suffisait d'aller tout près de chez nous dans les Bauges au dessus de Chambé !

Quelle Team de Oufs, je vous laisse juger, Pat, Iza, Dgé, Phil, Bru, Clél et M'zig !

Nous sommes partis à 8h du parking Co-voit de l'Isle d'A, et à 9h45, on avait les skis aux pieds !

Des skis bien sur adaptés à notre jeu, nous étions tous équipés des modèles dernier cri, Powder Ride, Half Pipe leader, Snow Combat, Zag Ice, Wild Free....etc.....et Vintage 70's pour ma part !

Idem pour les shoes et les combis, nous arborions que des modèles sportwear !

Rider...comment dire.....c'est pour nous avant tout une philosophie, elle est l'expression, la libération et l'amusement, hors des cadres strictes, dans un terrain de jeu 100% nature !

On aime se lancer à la conquête de chaque flan de montagne ou la neige vierge nous attend dans le but de faire le meilleur run, de capter le meilleur trip !

On est aussi adeptes du Redbull Linecatcher, qui mixe lui le freeride et le ski backcountry, comme tout le monde le sait !

En glissant, on effleure avec graçe et élégance seulement la surface de la ouate, et cet effleurement en lui-même, vaut toute une étude. Mais on n’en réalise pas moins une synthèse en profondeur, on sent la couche de neige s’organiser jusqu’au plus profond d’elle-même pour nous supporter.

Le glissement est action à distance, il assure notre maîtrise sur la matière sans que l'on ait besoin de s’enfoncer dans cette matière et de s’engluer en elle pour la dompter.

Cette harmonie entre la poudreuse et nous n’est pas une fin en soi, mais le moyen pour l’homme de nous approprier nos êtres, êtres absolus de nous mêmes, c’est-à-dire d’affirmer la supériorité de la liberté humaine sur la facticité des choses.

Voila ces quelques mots étaient nécessaires pour que les choses soient bien claires !

Nous sommes donc montés sur le chapeau de Napoléon, qui sis au dessus du col de l'Arclusaz. Et du sommet du bicorne, hop dré dans la pente, jusqu'à la forêt ou il fallait se méfier des requins encore bien présents dans les parties raides !

Fin de journée au Hard Rock Café de Ecole en Bauges !

A Bientôt les Gens !

Bizzzz

Christian

Soumis par Christian Guilhem le lun 18 déc 2017